Conférence de Barbara Cassin, Commissaire de l’exposition « Après Babel, traduire », Le 17 Janvier

La diversité des langues, une malédiction ou une chance ?

Une chance, à condition de traduire…

Babel, Traduire, Mucem
Babel, Traduire, Mucem

La traduction c’est préférer à une communication rapide et basique dans une langue dominante, un travail coûteux et parfois déconcertant sur la différence des langues, des cultures.

La traduction est d’abord un fait d’histoire : les routes de la traduction, via le grec, le latin, l’arabe, sont celles de la transmission du savoir et du pouvoir. Les civilisations d’Europe et de Méditerranée se sont construites sur cette pratique paradoxale : dire « presque » la même chose, et inventer en passant, à la confluence des savoirs et des langues.

C’est aussi un enjeu actuel. La diversité des langues apparaît souvent comme un obstacle à l’émergence d’une société unie et d’un espace politique commun, mais l’exposition Après Babel, traduire inverse cette proposition et montre comment la traduction, savoir-faire avec les différences, est un excellent modèle pour la citoyenneté d’aujourd’hui.

Rendez-vous avec la commissaire de l’exposition, Barbara Cassin :

Mardi 17 Janvier Ι Campus Saint Charles Ι Amphithéâtre de Sciences Naturelles Ι De 13h00 à 15h00

Conférence sur la diplomatie avec le monde sauvage, Baptiste Morizot, le 14 Janvier

Dans le cadre du cycle de conférences organisés par Opéra Mundi, Baptiste Morizot, philosophe, enseignant chercheur intervenant dans la licence Sciences et Humanités, donnera une conférence sur le thème : « Comment vivre en bonne intelligence avec ce qui, en nous et hors de nous, ne veut pas être domestiqué ? »

les-diplomtaes_baptiste_morizotLe retour du loup est un emblème de nos difficultés à habiter un monde commun. Ce retour suscite deux attitudes véhémentes apparemment opposées : ne pas toucher au « sauvage sacré » ou reprendre la « guerre de la Civilisation » contre la nature. Deux impasses philosophiques et pratiques qui nous paralysent. Baptiste Morizot articule terrain et philosophie pour repenser la cohabitation avec les animaux sauvages récalcitrants. Loin de prétendre fournir des solutions toutes faites, son objet est de libérer l’imagination pratique pour inventer de nouveaux dispositifs de cohabitation, et d’autres modus vivendi avec nos fauves. Il pose les fondements d’une diplomatie avec le reste du vivant, qui permette de vivre « en bonne intelligence avec ce qui, en nous et hors de nous, ne veut pas être domestiqué.

Samedi 14 janvier | FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur | 17h

Conférence sur l’écoféminisme, Emilie Hache, le 13 Janvier

ReclaimDans le cadre des conférences organisées par Opéra Mundi, La philosophe Émilie Hache sera à Marseille pour une présentation de l’ouvrage :

RECLAIM

recueil de textes écoféministes choisis et commentés par Émilie Hache, Éditions Cambourakis, collections Sorcières, 2016

 

La COP 21 a suscité un regain d’intérêt en France pour l’écoféminisme. Ce mouvement né dans les années 1980 dans les pays anglo-saxons et dans les Suds (Inde, Afrique, Amérique Latine…) a été initié par de nombreuses femmes qui ont fait le lien entre l’exploitation des ressources naturelles et l’exploitation qu’elles subissaient en tant que femmes. Cette prise de conscience a donné lieu à des actions et à des textes « écoféministes ».

Ce recueil permet de découvrir des textes inédits des principales figures de ce mouvement parmi lesquelles Vandana Shiva, Susan Griffin, Starhawk, Joanna Macy, Carolyn Merchant, certains textes donnant l’impression qu’ils ont été écrits hier, aujourd’hui même, en réaction à la situation qui est la nôtre.

Rencontre à 19 h / Librairie L’Odeur du Temps / 35, rue Pavillon / 13001 Marseille

Etudiants, l’avenir à crédit, Lundi 12 décembre 18h00, amphi Massiani

USA/Dans le monde, les jeunes poursuivant des études supérieures étaient 13 millions au milieu des années 60. En 2015 ils étaient 200 millions. Dans 15 ans ils seront 400 millions. Une formidable clientèle se dessine.  Partout la transmission du savoir devient une marchandise, un service à vendre. Les jeunes sont désormais contraints « d’investir » pour apprendre. Ils payent cher, de plus en plus cher, et s’endettent. De Shanghaï à New-York, de Paris à Berlin, prises au jeu de la compétition mondiale, les universités se transforment en gigantesques entreprises… Mais à quel prix… et au profit de qui ?

Ce film documentaire, réalisé par Jean-Robert Viallet et produit par  le CFRT et ARTE sera projeté le lundi 12 décembre à 18H00, dans l’amphi Massiani et suivi d’un débat avec le réalisateur.

Si vous souhaitez assister à cette projection mais ne possédez pas de carte AMU, merci de bien vouloir prendre contact avec l’équipe pédagogique, au plus tard, 48H avant l’événement. 

Agriculture et Humanité – Conférence le 05 décembre

Christophe Robaglia
Christophe Robaglia

Christophe Robaglia, directeur du laboratoire CNRS (Laboratoire de Génétique et Biophysique – CNR) et enseignant chercheur AMU, proposera aux trois promotions de la licence, un cours qui présentera  brièvement l’histoire des plantes cultivées et de leur domestication, les défis actuels de l’agriculture et de l’amélioration génétique des plantes et les questionnement sociétaux qui en découlent.

Lieu : Amphy Fabry – Campus Saint-Charles
Horaire : 16h15

Cet événement est ouvert à tous les personnels AMU. En raison du plan Vigipirate, si vous souhaitez y assister mais n’avez pas de carte AMU, merci de bien vouloir prendre contact avec l’équipe pédagogique. 

 

Projection-Débat le Mardi 8 Novembre : De belles rencontres

fra_lib

Illustration : Clément Baloup et Sandrine Lana, Revue 21, octobre 2015

La projection du film sur la lutte des Fralibs, « Des Belles rencontres» aura lieu de 18h à 20h dans l’amphi Fabry, Campus Saint Charles.

Le film, d’une durée de 28 minutes, sera suivi d’une présentation/débat sur le théme de la  Réappropriation des moyens de productions, animé par Yves Baroni (Fralib),  E. Riboni, C.Troullier (réalisateurs du film).

Le thèmes abordés seront :

Une réflexion sur notre rapport au travail ; Une usine récupérée et autogérée par les ouvriers ; Ce que la lutte et la création d’une scop met en évidence ; Le refus d’une fermeture d’entreprise ; Une lutte de salariés ; Comment fonctionne une scop ? Quel avenir pour scop-ti ?

Cet événement est ouvert à tous les personnels AMU. En raison du plan Vigipirate, si vous souhaitez y assister mais n’avez pas de carte AMU, merci de bien vouloir prendre contact avec l’équipe pédagogique. 

 

Pré-rentrée 2017 : J-4 !

vieille-charite-chapelleRendez-vous vendredi 2 septembre avec la visite guidée de l’exposition « Confidentiel – Etre femme à l’époque grecque », au musée de la Vieille Charité, entre 13h45 et 16h30.

La visite sera suivie d’un apéro-pizza sur le mode de l’auberge espagnole à l’esplanade de l’église Saint-Laurent qui domine le Vieux Port. L’occasion d’y rencontrer les étudiants des promotions précédentes ainsi que les professeurs.

En pratique :
• Comment rejoindre la Vieille charité
• Pour toute question relative à la préparation logistique de la rentrée, vous pouvez rejoindre le groupe facebook de la Licence Sciences & Humanités.

Carry VI Le séminaire annuel

Eric_Marie_TP_ChimieLe séminaire annuel des enseignants de la Licence Sciences et Humanités s’est déroulé à Carry le Rouet du 27 au 30 juin. Lors de ces journées, plusieurs cours sont présentés à l’équipe pédagogique dans l’idée de créer de nouveaux liens entre les enseignements.

De Pierre nombreux thèmes ont été abordés cette année, comme la couleur dans la littérature des XIIe et XIXe siècles, les paradoxes du continu, l’astronomie mésopotamienne, les théorèmes d’incomplétude de Gödel, l’écologie et l’ethnopsychiatrie.Conférence

Nous avons de plus transformé pour un après-midi la salle de conférences en salle de travaux pratiques pour appréhender expérimentalement les notions de la couleur et de l’optique. Les enseignants ont de plus assisté à un mini-récital de poésie dans l’idée d’évoquer les limites du langage dans le travail des poètes. Enfin, étaient invités à ces journées Isabelle Poulin et Gilles Magniont, responsables de la licence interdisciplinaire Culture humaniste et scientifique de l’université Montaigne de Bordeaux. Ces journées ont ainsi permis aussi de tisser un premier lien entre cette mention et la licence Sciences et Humanités.

TP_Physique

 

MOOC – Le langage entre Nature et Culture – 2016

Mooc_Le langage entre Nature et Culture_2016
Plateforme Fun – Page d’inscription
Fort du succès de l’édition 2015 le Mooc “le langage entre Nature et Culture”, ré-ouvre ses portes le 06 Juin (inscriptions possibles jusqu’au 04 Juillet 2016).

Conçu par trois enseignants-chercheurs d’Aix Marseille Université, ce cours innovant aborde la question de la nature du langage sous le regard croisé de trois disciplines : la Philosophie, la Linguistique et la Biologie. Chaque semaine de cours est constituée de différents supports pédagogiques : des vidéos et des animations, des textes, des exercices et des QCM et de forums de discussion permettant à la communauté d’apprenants d’échanger sur les contenus abordés.

Baptiste Morizot (Philosophe), Cristel Portes (Linguiste) et Marie Montant (Biologiste), proposent différentes approches conceptuelles permettant de mieux appréhender une réalité complexe et contrastée. Accessible à toutes et à tous, ce cours vise à enrichir vos connaissances sur quelques éléments clefs du langage humain.

PLAN DU COURS :

SEMAINE 1. INTRODUCTION

Tour d’horizon des significations du mot langage et du langage en tant qu’objet de sciences.

SEMAINE 2. APPARITION DU LANGAGE HUMAIN

La triple libération et l’exaptation : un scénario et un outil pour mieux comprendre l’apparition du langage dans la lignée humaine.

SEMAINE 3. QU’EST-CE QUE LE LANGAGE HUMAIN ?

Ce que la linguistique nous dit des langues, de la faculté de langage, de ses fonctions et de sa créativité.

SEMAINE 4. QUELLES FRONTIERES ENTRE LANGAGE ET COMMUNICATIONS ANIMALES ?

Ce que l’étude des communications animales nous apprend du langage humain.

SEMAINE 5. CONCLUSION

Créativité du langage et métaphore.

Exposition des travaux et des activités artistiques des étudiants de la licence

Licence_SH_AffichePouillonAu travers de réalisations d’étudiants, peintures, dessins textes ou cyanotypes, d’oeuvres de Sylvie Pic et d’un reportage photographique de Jean-Yves Briend, venez découvrir un peu de l’esprit de cette licence unique en son genre qui a ouvert ses portes en septembre 2012.

Lieu :

Campus Saint-Charles

3 place Victor Hugo, 13003 Marseille – Espace Fernand Pouillon

Horaires :

Du 22/04/2016 au 28/04/16 de 12h à 18h

Conférence : La modélisation des préférences des individus pour les biens environnementaux

Olivier Chanel
Olivier Chanel

Le Lundi 21 Mars  de 17h00 à 19h00, Olivier Chanel, chercheur au GREQAM, viendra donner une conférence, Campus Saint-Charles, dans le Grand Amphithéâtre.

Au programme :

La plupart des biens économiques sont échangés sur des marchés, sur lesquels se forment leur prix et s’expriment les demandes des individus. Ce n’est pas le cas des biens environnementaux, pour lesquels des méthodes spécifiques doivent être utilisées afin de mesurer les préférences des individus à leur égard, et de pouvoir leur attribuer une valeur. Nous présenterons ces méthodes et les illustrerons par quelques exemples.

Si vous souhaitez assister à ce cours mais ne disposez pas d’une carte professionnelle AMU, merci de bien vouloir prendre contact avec le secrétariat de la licence.

Conférence : Notes sur une pensée du sensible, entre pratique et théorie

Le jeudi 24 Mars 2016 de 18h00 à 20h00, dans l’amphi Massiani, Alexandre Magnin, artiste viendra donner une conférence sur le processus de création artistique qui est le sien. Au programme :

eismeer
Eismeer, image de la dernière création audiovisuelle d’Alexandre Magnin

Il y a, dans l’image, dans certaines images de cinéma, un sens qui échappe au discours. Ce sens est flottant, instable, presque indicible. Il serait le propre d’une logique dite « figurale » ou « figurative » ; en somme, peut-être, « d’une pensée des images ». Cette logique de l’image, comment l’appréhender? Par sa nature, elle semble insaisissable. La théorie esthétique ne semble pouvoir l’approcher que de façon elle-même flottante, presque indécise. C’est qu’il faut sans doute imaginer une théorie par l’image, penser le fait qu’un film puisse être un acte de théorie, un instrument spéculatif de connaissance du monde et de ses images.Ces pistes seront abordées depuis le point de vue d’un créateur de films ; entre image et sons, sens et musique, il sera question de la façon dont le film mène lui-même sa propre création.

Si vous souhaitez assister à ce cours mais ne disposez pas d’une carte professionnelle AMU, merci de bien vouloir prendre contact avec le secrétariat de la licence.

 

Biomorphisme – Exposition – Conférences

Depuis 2015, Julien Bernard (Ceperc – Enseignant dans la licence Sciences et Humanités), organise dans diverses villes d’Europe, une série d’événements transdisciplinaires autour du biomorphisme.

Il s’agit d’exposition d’œuvres d’art biomorphiques, autour desquelles artistes, chercheurs et enseignants sont invités, à concevoir des activités culturelles, pédagogiques et de recherche.

L’ exposition est en cours à Lisbonne au Portugal, jusqu’à la mi-mars 2016, à la Fabrica Braço de Prata grâce à l’invitation de Nuno Nabais et Carlos Lobo, en lien avec la journée d’étude « Le morphologique au carrefour de l’empirique, du formel et du logique ».

Le volet marseillais de cette série sur le biomorphisme, organisé par Julien Bernard en collaboration avec Sylvie Pic, impliquera plusieurs artistes (dessin, sculpture, danse) ainsi qu’un nombre important de théoriciens de diverses discipline (philosophie, histoire de l’art, chimie, mathématiques, biologie, etc.).

Il s’agira d’organiser une exposition d’œuvres biomorphiques autour de laquelle s’organiseront des activités culturelles et pédagogiques, à savoir des performances artistiques et deux cycles interdisciplinaires de conférences sur le biomorphisme.

  • le premier cycle, ouvert aux étudiants de la licence « Sciences et Humanités » ainsi qu’au grand-public se tiendra sur le lieu de l’exposition.
  • le deuxième cycle, destiné aux chercheurs et étudiants avancés (Master, doctorants), se tiendra à l’IMERA.

Conférence Arturo Marzano : « Contemporary Middle East – What is at stake ? » le 29/02

Foto-A.-Marzano-1
Arturo Marzano, de l’université de Pise (Italie)

Arturo Marzano, professeur d’Histoire du Moyen Orient à l’Université de Pise viendra grâce à un flux Erasmus nouvellement établi entre sa formation « Sciences pour le Paix » et la notre « Sciences et Humanités » proposer un cours sur le site Saint Charles lundi 29 février de 13h30 à 16h30, dans l’amphi Charve.

Ce cours, intitulé « Contemporary Middle East – What is at stake ? », fait écho aux conférences que nous avons commencé à mettre en place à la suite des évènements tragiques du tout début et de la toute fin de l’année 2015. Il tentera en particulier de donner des éclairages quant à ce qu’est l’Etat Islamique et ce qui est en jeu dans les conflits entre sunnites et chiites.

Notez que ce cours sera en anglais (mâtiné d’un léger accent italien) et qu’il s’agit bien d’un cours universitaire, et non d’une tribune politique. Nous vous demandons par avance de bien vouloir respecter son format et son auditoire.
Il est ouvert à tous les membres de l’université – Si vous souhaitez assister à ce cours mais ne disposez pas d’une carte professionnelle AMU, merci de bien vouloir prendre contact avec le secrétariat de la licence.