Archives de catégorie : Non classé

Pré-rentrée le 05 septembre à 14h devant le musée Cantini

vendredi 5 septembre accueil des L1*  :

Le Miroir (1936), huile sur toileA 14h : Devant le musée Cantini pour une visite de l’exposition Paul Delveaux.

A 18h : Rendez-vous sur la terrasse devant le CEPERC, (campus de Saint-Charles), pour un apéro de rentrée, histoire de faire connaissance. Nous fournirons quelques boissons. Le solide est à la charge des participants : à vos fourneaux!

(*) surtout pour les L1, mais tout le monde est le bienvenu !

Les couleurs de l’arc en ciel, le 19 juin 2014

Duo pour une approche transdisciplinaire de l’arc-en-ciel

Olivier Morizot et Philippe AbgrallLe 19 juin 2014, Messieurs Philippe Abgrall et Olivier Morizot, présenteront la manière dont  ils ont  développé cette année un long cours sur l’arc-en-ciel et son histoire (6h CM, 3h TD, 4h TP), dans le cadre de la licence sciences & humanités. Leur approche ayant été d’ouvrir à des thèmes tels que l’histoire, la philosophie, les mathématiques, la mythologie ou l’art l’étude de cet objet généralement limité au cadre de la physique. Ceci dans le but non voilé de montrer comment cette dernière discipline ne se construit pas sans les autres. La présentation se fera à deux voix : celle d’un physicien spécialisé en optique et celle d’un historien des mathématiques spécialiste du monde arabe médiéval.

Colloque Poincaré les 27-28 Mai

Organisé par Eric Audureau et Igor Ly (CEPERC), le colloque « Lecteurs et lectures de Poincaré », se déroulera à la Fruman, Campus Saint Charles.

AffichePoincareWebAu programme :

Programme des journées Poincaré

 

Mardi 27 mai

09h00 : accueil des participants

09h20 : Eric Audureau : présentation des journées

9h30 : Philippe Nabonnand (U. de Lorraine, Archives Poincaré) : « Pourquoi Poincaré revient-il en 1903 sur la question de la dimension de l’espace ? Poincaré (1903) lecteur de Poincaré (1898) »

10h45 : pause café

11h00 : Jean-Pierre Provost (U. de Nice Sophia-Antipolis, Institut Non  Linéaire  de Nice) : « L’espace et le temps dans les Dernières pensées »

12h15 : pause repas

14h00 : Thierry Paul (École Polytechnique, Centre de mathématiques Laurent Schwartz) :« Poincaré et la déconstruction du négatif : Poincaré lecteur de Poincaré »

15h15 : pause café

15h30 : Christian Bracco (Université de Nice-Sophia Antipolis, SYRTE, Observatoire de Paris) : « Poincaré et la « nouvelle mécanique » à travers : « La théorie de Lorentz et le principe de réaction » (1900), « La dynamique de l’électron » (1905) et ses textes relatifs  à l’enseignement »

Mercredi 28 mai

09h15 : Alain Petit (U. Blaise Pascal, Clermont-Ferrand) : « Milhaud et Poincaré sur les limites de la certitude logique »

10h30 : pause café

10h45 : Éric Audureau (AMU, CNRS-CEPERC): « Poincaré, sur Dedekind, pas lu »

12h00 : pause déjeuner

14h00 : Igor Ly (AMU, CEPERC) : « “L’idéalisme mathématique” de Poincaré selon Brunschvicg »

15h15 : pause café

15h30 : Frédéric Fruteau de Laclos (U.Paris-1) : « Meyerson, disciple réaliste de Poincaré ? »

Conférence de Jeanne Peiffer : Optique, perspective et géométrie dans les Instructions à la mesure (1525) de Dürer

Dürer,CompasLa conférence se déroulera le 27 mars, dans le grand amphithéâtre du campus Saint-Charles, de 16 à 18h. Jeanne Peiffer, historienne des mathématiques interviendra sur la géométrie dans la peinture de Dürer.  « La géométrie dont Dürer enseigne les rudiments dans son Underweysung der messung  à l’adresse des artistes et artisans, est une géométrie constructive et visuelle, s’appuyant d’avantage sur l’usage d’instruments plus ou moins sophistiqués que sur des démonstrations. Elle débouche sur une présentation de quelques procédés de perspective dans des gravures restées célèbres. Nous analyserons quelques constructions décrites dans l’ouvrage afin d’en montrer la complexité et la diversité des sources, des textes classiques aux « misure per perspectiva ». Nous tenterons de comprendre les visées d’un artiste comme Dürer s’appropriant des connaissances géométriques et optiques dans le contexte de la Renaissance ».

La conférence se tiendra dans le grand amphi, Campus Saint-Charles, de 16h à 18h. 

 

Conférence d’Enrico Donaggio, le 25 Mars Campus Saint-charles

 Imaginer et se remémorer la Shoah: un défi multidisciplinaire  Enrico DonaggioFranceCultureDans la confrontation avec la Shoah il y a souvent un moment d’inquiétude incrédule qui se manifeste. Face à l’énormité et à l’absurdité d’une forme de cruauté envers des innocents qui ne semble pas avoir d’équivalent dans le passé, nous nous heurtons à un sentiment difficile à déchiffrer : la ligne qui sépare normalité et pathologie, modernité et barbarie, nous et le mal, semble parfois s’évanouir. Cet événement historique est en effet devenu le point de cristallisation du mal politique contemporain. Mais sa compréhension reste encore un énigme épistémologique et politique, que seule une démarche multidisciplinaire est en mesure d’affronter.

Bibliographie sélective :
H. Arendt, Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal, Gallimard, 1966
Z. Bauman, Modernité et holocauste, La Fabrique, 2008
P. Levi, Les naufragés et les rescapés, Gallimard, 1989
S. Milgram, Soumission à l’autorité, Calmann-Lévy, 1974.

Pour en savoir plus : Enrico Donaggio est professeur de Philosophie de l’Histoire à l’Université de Turin et a été professeur invité à l’Université de Paris Ouest Nanterre-La Défense (Sophiapol). Il travaille sur les diagnostics de la modernité, sur les pathologies du mal politique et sur les théories critiques de la société. Il a préfacé l’édition française de l’essai de K. Löwith, Max Weber et Karl Marx (Payot) et, toujours chez Payot, a publié Karl Löwith et la philosophie. Une sobre inquiétude.  Il a écrit deux livres sur les interprétations philosophiques de la Shoah et plusieurs textes sur la tradition allant de Marx à l’Ecole de Francfort. Il vient de terminer, pour Feltrinelli, une édition italienne du Discours de la servitude volontaire de E. De la Boétie. Et il est en train d’écrire, pour le même éditeur, Le dernier homme. Le capitalisme entre servitude volontaire et promesses de bonheur.   Pour écouter l’intervention d’Enrico Donnagio sur France Culture, cliquez ici : Le journal de la philosophie de France Culture du 02/07/2014

Rendez-vous le 25 Mars à partir de 18H , au Campus Saint-Charles, Bâtiment 05, Salle de cours 01.

Les JIREC, du 25 au 28 mars

Affiche_JIRECEn 1983, pour répondre aux besoins de diffusions d’expériences pédagogiques, Paul Arnaud, Roger Viovy, Maurice Chastrette et Roland Lissillour ont créé les Journées de l’Innovation et de la Recherche pour l’Enseignement de la Chimie (JIREC). Les premières rencontres se sont tenues à Biviers près de Grenoble en 1984. Et depuis cette date, ces journées sont organisées chaque année par la Division Enseignement et Formation de la Société Chimique de France et par un établissement d’enseignement supérieur.

Cette année, les journées s’organisent autour du thème  «La couleur, un enseignement transdisciplinaire». Le thème de la couleur a été bien évidemment choisi afin de questionner le cloisonnement des disciplines. Nous souhaitons, au cours de ces journées, mettre en évidence l’apport de l’histoire, de la philosophie et des arts à la compréhension de la nature chimique et physique de la couleur.
Dans ce cadre, Olivier Morizot et Philippe Abgrall présenteront la manière dont ils ont développé cette année un long cours sur l’arc-en-ciel et son histoire. Leur approche ayant été d’ouvrir à des thèmes tels que l’histoire, la philosophie, les mathématiques, la mythologie ou l’art, l’étude de cet objet généralement limité au cadre de la physique ; ceci dans le but non voilé de montrer comment cette dernière discipline ne se construit pas sans les autres.

Pour obtenir plus d’informations : www.jirec.fr

Conférence : The Carolina Code, conversations on the Underground Railroad

Martin Grizzell
L’artiste américain Martin Grizzell

L’intervention de Martin Grizzell, en anglais, se déroulera le 12 Mars, dans l’amphi Charve, Campus-Saint Charles, de 16 à 18h.

Le chemin de fer clandestin fut, à partir du milieu du XIX, un réseau de routes clandestines utilisées par les esclaves noirs pour rejoindre les états où l’esclavage était interdit. Soutenu par de nombreux abolitionnistes, ce réseau a perduré grâce à l’utilisation de moyens de communication permettant de transmettre des informations codées. Utilisant des techniques de confection textile, le « Carolina Code » est aujourd’hui un témoignage culturel et historique de cette période charnière de l’histoire américaine. La conférence portera sur le rôle des abolitionnistes et des femmes blanches au sein du mouvement qui mit fin à l’esclavage. Mais également sur les conséquences au niveau national et international du départ en masse des Afro-Américains du Sud entre 1910 et les années 1960 et sur la façon dont certains aspects de ce Code furent utilisés par ce mouvement populaire.

Martin Grizzell…

Originaire de San Francisco, le travail de l’artiste américain Martin Grizzell, se caractérise par une approche transdisciplinaire, qui associe l’histoire, la sociologie et les sciences du langage. Puisant dans les traditions liées aux arts décoratifs, ses productions s’inscrivent dans une continuité de transmission de l’histoire afro-américaine. Ses travaux ont entre autres, étés exposés au Smithsonian Institute de Washington (USA), au Lincoln Center de New York (USA), à la galerie Crawlspace et au ministère de la culture de Hollande, à l’hôtel Majestic à Cannes.

Par l’artiste américain Martin Grizzell,
conférence en anglais
Campus Saint-Charles,
Amphi Charve,
le 12/03/2014, de 16 à 18 h

Rencontre avec Edgar Morin

Edgar Morin lors du forum Libération en 2008 (Photo David Monniaux)
E. Morin lors du forum Libération en 2008 (Photo David Monniaux)

Le 10 octobre 2013, les étudiants en L1 et L2 de la licence Sciences et Humanités, ont pu échanger avec Edgar Morin, dans le cadre d’une rencontre/débat organisée sur le campus Saint-Charles.

Lancée en 2012 par la faculté des sciences d’Aix Marseille, cette formation innovante née de la réflexion commune de spécialistes en sciences et humanités, propose un enseignement interdisciplinaire unique. Sous l’impulsion des étudiants et de l’équipe enseignante, Edgar Morin a accepté de parrainer la première promotion de ce cursus innovant, dont l’objectif est de former les étudiants à la pratique d’une «pensée complexe».

Lors du lancement de ce projet, Edgar Morin soutenait déjà cette initiative en ces termes : « Je souhaite apporter mon soutien à cette licence Sciences et Humanités. Je défend de longue date la nécessité de forger des outils permettant de saisir et d’expliquer le réel dans sa complexité. En s’engageant dans cette voie, l’Université d’Aix-Marseille contribue de manière salutaire à la formation de jeunes intellectuels pour affronter les défis que posent les problèmes fondamentaux et globaux de ce début de millénaire. »

Youth on the move

Du 27 au 28 septembre 2013
, Quai de la Fraternité, Vieux port, Marseille

jeunessemouv

Aix-Marseille université mène une politique internationale volontariste. Son objectif : promouvoir la dimension européenne et internationale des activités de formation et de recherche. Elle développe ainsi la coopération avec les établissements étrangers et la gestion des mobilités étudiantes dans le cadre d’accords interuniversitaires et de programmes d’échanges.

Pour plus d’infos et le programme du 27 et du 28 cliquez ici

Plus d’informations sur le programme : http://ec.europa.eu/youthonthemove/

Septembre 2012-Rentrée des classes …. au musée !

La licence Sciences et Humanités organise une rentrée délocalisée sur le site de la Vieille Charité à Marseille le vendredi 7 septembre. La première promotion de la licence est ainsi conviée à commencer cette année naturellement spéciale par la visite de la magnifique exposition sur le travail de l’artiste-architecte autrichien Hundertwasser.

Cette exposition intitulée « Le rêve de la couleur » s’intègre idéalement dans le programme  du premier semestre du cours « Optique, Vision, Couleurs » qui poursuivra cette réflexion amorcée sur le travail de la couleur.

Après cette introduction colorée qui sera également l’occasion d’une première prise de contact entre les étudiants et l’équipe pédagogiqe, la rentrée officielle se déroulera la lundi 10 septembre.

Dès 8H45, les étudiants sont attendus sur le campus Saint-Charles dans le grand amphi pour une présentation des différents services de l’université. Le reste de cette première semaine sera consacrée à des révisions autour des mathématiques

Le tronc commun de la licence débutera ainsi le lundi 17 septembre.

Vivement septembre !

 

Les journées de Sciences et Humanités-9 et 10 septembre Carry-Le-Rouet

Vendredi 9 et samedi 10 septembre deux journées de travail sont organisées à Carry-Le-Rouet, non loin de Marseille. Au programme de ces deux journées ont été placés les premiers cours dont bénéficieront dans un an les futurs étudiants de la licence. Pour l’instant les seuls auditeurs seront constitués par l’équipe pédagogique de la licence. Pas moins de huit cours et deux discussions générales seront donnés pendant ces deux journées :

  • Arithmétique ;  Jean-yves Briend (Mathématiques)
  • Le langage comme propre de l’homme ; Cristel Portes (Linguiste)
  • Kepler astrologue, astronome ; Olivier Morizot (Physique)
  • Platon, Aristote ; Isabelle Koch (Philosophie)
  • Le paradoxe de Saint-Petersbourg (statistiques) ; Martin Lustig (Mathématiques)
  • Les lumières ; Gabriella Crocco (Philosophe)
  • Introduction aux Mots du Pouvoir ; Laure Verdon (Histoire)
  • La théorie du rayon visuel ; Gaetan Hagel (Physique)
  • Discussion générale sur la stratégie de communication
  • Discussion générale sur les contenus des enseignements

Les autres  participants à ces journées sont : Céline Acker (Philosophie) , Dorothée Dussy (Éthnologie) , Gabriel Nève (Biologie), Christèle Dondeyne (Sociologie) , Éric Audureau (Philosophie) , Florence Boulc’h (Chimie), Thomas Glesener (Histoire) , Marie Anglade (Histoire des Mathématiques) , Philipe Abgrall (Philosophie), Philippe Lhot (théorie de l’art) , Boris Burle (Neurosciences) , Frédéric Olive (Informatique) , Julien Bernard (Philosophie)

Télécharger la plaquette de présentation : page 1page2.

Télécharger l’affiche de la licence Sciences et Humanités.

 

Rencontre à l’IMéRA le 8 juillet

Le vendredi 8 juillet 2001, une réunion transversale à tous les cours de la licence est organisée à l’IMéRA, Observatoire du Palais Longchamp,  2 place Le Verrier, Marseille, dans la salle de conférence.

Le programme (susceptible d’être modifié) de cette journée est le suivant :

  • 8H30-9H Accueil
  • 9H Le cours Optique,Vision, Couleurs
  • 9H45 Le cours Nature et Culture
  • 10H30 Pause
  • 10H45 Le cours Figures du Pouvoir
  • 11H30 Le cours Systèmes du Monde
  • 12H15 Pause déjeuner
  • 13H30 Le cours Logique, Langage, Calcul
  • 14H15 Le groupe de travail sur l’enseignement des Math dans la licence
  • 15H -> 17H Discussion générale sur le sens, le contenu et la cohérence de la licence